urban.brussels

urban.brussels – BUP-BSE

    • Contrast
    • Layout
    • Font
Lancement d’un groupe de travail sur la présence des symboles coloniaux dans l’espace public

Dans le cadre du débat sur la présence de symboles coloniaux dans l’espace public de la Région de Bruxelles-Capitale, le Secrétaire d’État chargé de l’Urbanisme et du Patrimoine a pris l’initiative au nom du Gouvernement de créer un groupe de travail chargé de proposer des éléments de réflexion quant à l’attitude à prendre par le Gouvernement sur ces symboles, dans le cadre des compétences de la Région. L’objectif est de développer une vision pour la Région sur l’ensemble de son territoire.

Afin de constituer ce groupe de travail, un appel à candidatures est lancé jusqu’au 28 septembre 2020.

 

Les candidatures reprenant une lettre de motivation et une présentation des compétences (de préférence sous forme de CV) doivent être introduites avant le 28.09.2020, soit via courriel à staff@urban.brussels, soit par voie postale à l’attention de : Urban – Direction Générale, 10-13 Mont des Arts, 1000 Bruxelles.

Détails :

Secrétariat

Le secrétariat du groupe de travail sera assuré par Urban.

 

Composition

Le groupe de travail sera composé de personnalités des mondes académiques et associatifs. La sélection se fera par Urban sur base des critères suivants :

  • l’expertise ou l’expérience avérée dans le domaine du patrimoine, de l’histoire coloniale et de la décolonisation ou une connaissance de la diaspora congolaise ;
  • la représentativité du monde académique ou du milieu associatif de la personnalité ;
  • le groupe devra être équilibré et représenter les diversités (genre, âge, etc.). Il y aura un juste équilibre entre le monde académique et le milieu associatif.

Le groupe de travail sera également composé d’une représentation d’Urban et de la CRMS et d’un représentant des communes bruxelloises concernées. Bruxelles Mobilité sera impliqué concernant la réflexion sur la dénomination des noms de rue.

En leur qualité d’observateur·rice, le groupe de travail sera également composé d’un·e représentant·e du cabinet du Secrétaire d’État chargé de l’Urbanisme et du Patrimoine et d’un·e représentant·e du cabinet de la Ministre de la Mobilité concernant la réflexion sur la dénomination des noms de rue.

Afin d’assurer la bonne tenue des débats, le groupe de travail comportera au minimum 10 et au maximum 20 membres. Les autres personnes intéressées seront associées d’une façon qui sera définie par le groupe de travail.

Le groupe de travail se choisira un·e coordinateur·rice ou un duo de coordinateurs·rices.

 

Missions

Le groupe de travail concentrera son travail sur base d’un regard patrimonial, dans ses différentes dimensions. Une attention particulière sera portée aux différentes valeurs véhiculées par le patrimoine (mémorielle, sociale, historique, esthétique, etc.).

La tâche du groupe consistera à rédiger un rapport intermédiaire pour la fin de l’année 2020  et un rapport final en 2021. Ce rapport devra proposer des mesures concrètes et un plan d’action qui pourra être mis en œuvre à court et à long terme.

Le groupe de travail devra notamment répondre aux points suivants :

  • proposer des éléments de réflexion quant à l’attitude à prendre par le Gouvernement concernant des demandes de permis d’urbanisme et de dénomination des voiries visant les symboles des migrations ou de la colonisation dans l’espace public ;
  • proposer des éléments de réflexion quant à l’attitude à prendre par le Gouvernement concernant la contextualisation du patrimoine mobilier visant les symboles des migrations ou de la colonisation dans l’espace public ;
  • proposer des éléments de réflexion quant à l’attitude à prendre par le Gouvernement concernant la restitution des restes humains issus de la période coloniale étant du ressort du patrimoine mobilier d’intérêt régional ;
  • analyser l’opportunité d’un mémorial de la décolonisation.

Le groupe de travail apportera sa contribution aux éventuels autres groupes de travail et cadres
de réflexion institutionnalisés portant sur la décolonisation, le racisme, le travail de mémoire
et de réconciliation. Le groupe de travail pourra ainsi partager ses réflexions en matière de patrimoine et d’espace public au groupe de travail fédéral.

 

Calendrier

  • 13 juillet 2020 : Lancement de l’appel à candidatures
  • Octobre 2020 : Approbation de la composition du groupe de travail
  • Fin octobre 2020 : Lancement du groupe de travail
  • Début 2021 : Rapport intermédiaire du groupe de travail
  • Courant 2021 : Rapport final